02-11-2015

Bordeaux est en Fête

Les chefs parrains du Festival de la Gastronomie de Bordeaux

Pour cette nouvelle édition du Festival qui aura lieu à Bordeaux du 7 au 22 novembre, la Gastronomie bordelaise est plus que jamais mise à l’honneur et bien représentée.  Cette année, 3 chefs ont répondu présent à l’appel pour soutenir l’événement et créer pour le festival, un menu inédit conçu autour de produits du sud-ouest. Voici leurs portraits, l’occasion de découvrir leurs parcours, leurs influences et peut-être vous aider à choisir votre ou vos futurs réservations pendant le festival

Aurélien Crosato – Soléna

Aurélien Crosato - article

Ce jeune chef d’origine bordelaise a fait ses armes chez Michel Bras à Laguiole. De leur collaboration qui durera 2 ans, il retiendra la justesse, l’élégance, la cohérence et l’harmonie. Aujourd’hui à la tête de son restaurant le Soléna, Aurélien Crosato a conçu une carte dictée par les saisons et ancrée dans le terroir du sud-ouest. Un terroir qu’il aime revisiter en y ajoutant de subtiles touches d’exotisme, sa cuisine se veut audacieuse, inventive et moderne.

Frédéric Lafon – L’Oiseau Bleu

Frédéric Lafon - article

Après son école d’hôtellerie et quelques saisons dans des restaurants haut de gamme, Frédéric Lafon ouvre rapidement son restaurant, puis un deuxième. En 2008, l’Oiseau Bleu s’installe dans le quartier de la Bastide. En cuisine, Frédéric aime revisiter les classiques sans excès et avec raffinement. Vous découvrirez une cuisine gastronomique surprenante accompagnée d’une cave bordelaise composée de plus de 300 références.

Nicolas Magie – Le Saint James

carré 7

L’amour de la cuisine en héritage, Nicolas Magie fait partie d’une longue lignée de chefs. Attaché à la région Aquitaine, il obtient sa première étoile Michelin en 2004 dans son restaurant de Cenon, la Cape, puis s’installe aux commandes du Saint-James à partir de 2012. Dans un cadre d’exception à flanc de colline, Le Saint-James est un véritable écrin de lumière offrant une vue panoramique imprenable sur la ville. En cuisine, le chef aime jouer avec les saveurs en proposant dans ses plats une alliance subtile entre amertume et acidité.