Picture by Cyclonebil/Flickr
28-07-2016

Comment bien accorder son vin rosé ?

Le rosé c’est LA boisson de l’été, n’est-ce pas ? On dit de ce vin qu’il est tellement frais qu’il se boit avec tout, surtout si l’on est attablé en terrasse. Mais, comme tout vin, le rosé a ses petits secrets qu’il faut connaître pour l’apprécier à sa juste valeur et le marier avec des mets pertinents pour ravir vos papilles.

Rosé qui es-tu ?

Il existe deux grands types de rosés : ceux de presse, fabriqués comme le vin blanc et ceux de macération fabriqués comme le vin rouge. « Les rosés de presse sont plus légers, plus vifs, plus secs et moins fruités. On les privilégie pour l’apéro avec des choses assez salées comme de la saucisse sèche », explique Charles Le Bault, responsable pédagogique de Prodesgustation, spécialiste du cours d’œnologie pour particuliers.

Côté rosés de macération, les arômes fruités sont plus prononcés. « Ce sont des vins adaptés au repas. Les légumes, notamment crus ou froids, sont vraiment sympas avec. Tout comme les poissons gras tels le thon ou le saumon, surtout s’ils sont préparés en ceviche ou en tartare », informe l’expert.

Comment les reconnaître pour mieux les accorder ?

Pour distinguer le rosé de presse du rosé de macération vous pourriez tout simplement demander au serveur. Vous pourriez aussi vous fier à leurs couleurs, le premier étant généralement plus clair que le second… Néanmoins c’est un indicateur trompeur. « On peut également apprendre son catéchisme et le déterminer selon les régions. Les rosés de Provence sont surtout de presse alors que ceux du Languedoc ou du Rhône sont plus souvent de macération. Après vous pouvez toujours faire appel à votre joker : un Smartphone c’est très pratique ! », précise Charles Le Bault.

Le plat qui transcende le rosé

Pour vous faire vraiment plaisir, prenez un rosé de macération et dégustez-le avec un sorbet, quel qu’il soit. Le professionnel est catégorique : « Le froid de la glace a tendance à durcir les tanins du vin rouge, et à rendre le vin blanc trop léger. Le rosé de macération est un très bon compromis qui propose une palette aromatique riche et savoureuse au sorbet. Ca marche à tous les coups ! »