18-11-2016

J’ai levé les yeux en l’air et là…

Le jour où je suis allée chez DAROCO, franchement je n’étais pas dans de bonnes conditions… Vous savez ce genre de repas auquel vous ne pouvez pas échapper quand vous venez de vous faire larguer royalement et que vos copines ont décidé de vous amener dîner « pour l’oublier ».

Bref… J’aime tout de même découvrir de nouveaux restaurants. Et j’aime la cuisine italienne alors…

 

Un vendredi soir, sortie du bureau à 19h30, finalement cette soirée tombait à pic ! J’arrive devant la galerie Vivienne (c’est dans l’ancienne boutique de Jean-Paul Gaultier m’as-t-on dit). Je rentre dans la trattoria. J’ai levé les yeux au ciel et là…. Coup de cœur, coup de foudre, je ne sais pas… C’est beau. Ça prend au cœur. Ce miroir immense rend tout plus intense. On se voit au loin, à 3 mètres en l’air, non… du coup 6 mètres en l’air, enfin je ne sais pas trop.

 

Je rejoins mes copines attablées à la mezzanine, m’assoies et admire avec curiosité la décoration. Je ne cesse de me regarder dans le miroir d’en haut, je regarde les serveurs-hipsters très charmants aussi. Sans me faire repérer.

Le choix que propose la carte est , des antipasti aux dolce, avec pasta et pizza en majesté. Le service est précis et chaleureux, la cuisine est généreuse, les produits sont frais, bons. Je pense avoir même développé une passion folle pour cette pâte à pizza.

Finalement cette soirée était terrible, mais dans le bon sens… DAROCO, testé et validé !!

Pauline P.