27-03-2017

ET LA, COUP DE THEATRE !

Nouvelle table, nouvelle escapade ! En véritable gastronome itinérant et rat de bibliothèque à nos heures perdues, nous mettons le cap sur la rue Troyon, au numéro 18, où siégeait le mythique établissement de Guy SAVOY, et vient de s’installer une neuve table, La Scène Thélème, mêlant théâtre et gastronomie.

Assez sceptique toutefois au regard du mélange de ces deux activités dont on ne peut selon nous profiter pleinement lorsqu’elles s’interfèrent, nous étions loin de nous douter, ce qui se tramer derrière le rideau …

Et là, coup de théâtre !
Le spectacle terminé, la lumière s’éteint, les cloisons se mettent en mouvement, et nous voilà en plein cœur du restaurant gastronomique qui s’anime doucement.

Un deuxième spectacle allait se jouer sous nos yeux, avec un ballet d’acteurs tout aussi talentueux que le précédent.

Le service au petit soin, mais discret, fait défiler sous nos yeux – et pour le plus grand plaisir de nos papilles ! – les mets délicats du Chef Pierre RIGOTHIER. Et dès la levée de rideau, quelle entrée en scène !

Après nous être régalé du fameux Foie gras de canard de Vendée en ravioles, accompagné de ses artichauts, aubergines, et de son jus de volaille acidulé, quelle émotion n’avons-nous pas ressenti lors de la dégustation de la Saint-Jacques de plongée d’Ecosse, dont la chair fondante et ferme à la fois, et son goût naturellement iodé vient s’inscrire en contrepoint de la marmelade de citron qui prépare le palais par son acidité et ne rend que plus saisissante et expres¬sive l’amertume du sésame noir. Une cuisine de l’équilibre des acides et de l’essentiel qui ne saurait laisser quiconque indifférent.

Dernier acte : les desserts entrent en scène sous l’égide du Chef pâtissier Pierre Chirac qui dénoue d’une main de maître cette intrigue gastronomique de haute volée.
On devine une grande technicité du Chef, que l’on retrouve à travers des desserts complexes, à l’esthétique racée et aux accords inédits. Qu’il s’agisse de la Noisette de Bourgogne, accompagnée de son streusel cacao, sa ganache gianduja, et sa surprenante glace noisette au bois, ou de la Pomme Golden fondante, dont la suavité de la glace au miel associée au sorbet coing vient contraster avec le croquant du sarrasin, Pierre Chirac étonne par le caractère franc et la justesse des saveurs qu’il marie avec art.

Coup de théâtre, coup de génie, on se retrouve tous à la Scène Thélème pour un grand moment de gastronomie !