Picture by Kristina D.C. Hoeppner/Flickr
26-07-2016

Quoi faire dans le quartier des Carmes à Toulouse ?

Toulouse possède des perspectives architecturales où il est agréable de se balader. Aujourd’hui, on s’intéresse au très animé quartier des Carmes. Cet endroit, qui jouxte la Garonne est des plus approprié pour passer une journée entre plaisir et culture.

Que faire ?

Des emplettes de produits régionaux au Marché des Carmes (Place des Carmes). L’ambiance y est conviviale et on aime son histoire. En effet, avant de devenir une place avec un marché surmonté d’un parking, ce lieu a été un forum à l’époque romaine, un couvent au Moyen-Age avant de devenir un marché au 19ème siècle.

Quoi voir ?

Facade La Dalbade Toulouse (c)Papa Schultzy:FlickrA deux pâtés de maison du marché des Carmes, vous pourrez visiter l’église Notre-Dame de la Dalbade (30 rue de la Dalbade). Ce Monument historique a perdu sa blancheur originelle mais conserve la grandeur d’une architecture gothique typique de la région. A l’intérieur, on admire sa nef entourée de diverses chapelles. A l’extérieur, on détaille avec attention la céramique qui orne son portail : une représentation du couronnement de la Vierge (ci contre) selon l’artiste Gaston Virabent d’après une œuvre de Fra Angelico. Une fois l’église scrutée, poussez ensuite la balade sur le quai de Tounis d’où vous pourrez apercevoir le Pont-Neuf. Cet édifice datant du 17ème siècle est le plus vieux de tous ceux du même type à Toulouse.

Où manger ?

Le Cenacle La FourchetteTout près du Pont-Neuf dirigez-vous vers l’hôtel de la Cour des Consuls (46 rue des Couteliers). A l’intérieur de cet établissement se trouve le restaurant Le Cénacle et sa « salle à manger néo-médiévale façon bourgeoise, avec sa grande cheminée, sa fresque inspirée de Georges de la Tour », relate le chroniqueur gastronomique Gilles Pudlowski sur son blog. L’ambiance historique du quartier est là, et dans les assiettes c’est un mélange de tradition et de modernité qui est servi. On ne saurait que trop vous conseiller d’y réserver une table, notamment le mardi soir pour bénéficier d’un menu d’exception à prix doux.